Références

A86 - Puits du Carrousel

FRANCE, 2005-2006

Réalisation d'une paroi moulée circulaire pour un puits profond

Dans le cadre de l’opération Socatop, Solétanche Bachy a réalisé en 2006 le puits du Carrousel. L’ouvrage constitue l’un des puits d’accès de secours et de ventilation de l’autoroute A86, qui entre Jouy-en-Josas et Rueil-Malmaison est réalisé en tunnel à des profondeurs atteignant 80 m.

Ce puits de 7,80 m de diamètre intérieur a pour particularité d’être réalisé en paroi moulée jusqu’à 65 m de profondeur, profondeur à laquelle la paroi s’ancre dans des horizons étanches. Le creusement s’est ensuite poursuivi par une méthode traditionnelle, avec cintres et bois, jusqu’à 85 m de profondeur. La paroi est complètement dégagée et déchaussée.

Le système Enpafraise, développé par Solétanche Bachy et qui permet à l’opérateur de visualiser en temps réel la position exacte de l’outil, a permis de maîtriser totalement les contraintes de verticalités (tolérance fixée à 0,3%).
La précision dans la verticalité est la garantie de la solidité de l’effet de voûte, de l’étanchéité et du bon respect des fonctionnalités du puits.

502.pdf


Techniques

Paroi moulée

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut être aussi utilisée.

Ouvrages

Ouvrages routiers

De nombreux ouvrages routiers font appel aux techniques développées par Soletanche Bachy : tunnels, tranchées couvertes, viaducs, ...

Puits

Les puits circulaires en paroi moulée ont connu leur réel développement dès que les outillages modernes ont permis d'assurer une verticalité des parois telle que le cylindre ainsi réalisé puisse être considéré comme autostable, c'est à dire sans qu'il soit nécessaire de le stabiliser par des tirants, des butons ou des anneaux de béton armé.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :