Références

Carrefour Romarin - La Madeleine

FRANCE, 2006

Travaux dans le sol en environnement contraignant pour la dénivellation du Grand Boulevard

Le quartier du Romarin à La Madeleine est depuis toujours traversé par le “Grand Boulevard” (communément appelé “Les mini tunnels”), axe majeur de la métropole lilloise (41 000 véhicules par jour) doublé d’une ligne de tramway (32 000 usagers par jour) reliant Lille à Roubaix et Tourcoing.


Dans le cadre du développement rapide de ce quartier, nous sommes intervenus pour Lille Métropole Communauté Urbaine afin de réaliser les travaux de dénivellation du Grand Boulevard, première étape de l’aménagement de la future “Place du Romarin” qui permettra de relier les deux rives du quartier.

Cette dénivellation consiste à réaliser deux parois moulées parallèles de plus de 200 ml chacune (entre 9 et 16 m de profondeur, d’épaisseurs 600 et 800 mm), une dalle appuyée sur ces parois qui donnera naissance à la future place, 33 tirants d’ancrage provisoires, le terrassement des trémies puis celui en taupe sous la dalle, et enfin la réalisation de la voirie.

Contraintes et méthodes
La contrainte majeure du chantier a été le délai : 1 mois de préparation et 4 mois de fermeture à la circulation dont 1 mois alloué à l’exécution de l’ensemble des travaux de parois moulées. Afin de respecter ce délai, nous avons fait évoluer, en deux postes, jusqu’à 3 bennes à câbles et 3 grues de manutention sur le boulevard. Deux à trois panneaux par jour ont pu être bétonnés.

La proximité des caténaires du tramway, l’exiguïté des lieux et la co-activité permanente ont fait de la sécurité la priorité du chantier. Celui-ci a été mené à son terme sans accident.

La passerelle piétonne enjambant le Grand Boulevard a été conservée et maintenue en fonctionnement tout au long du chantier. Celle-ci a fait l’objet d’une reprise en sous-œuvre par micropieux.

512.pdf


Techniques

Paroi moulée

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut être aussi utilisée.

Pieux Micropieux

Un pieu est défini comme un élément structurel placé dans le sol pour transférer des actions et limiter des déformations, et dont le rapport d’élancement n’est pas limité.
Les fûts des pieux peuvent être rectiligne uniforme, télescopique, élargi et à base élargie.
Les pieux sont soit isolés, soit groupés. Ils peuvent aussi former un mur de soutènement de type rideau mixte, pieux jointifs, pieux sécants, rideau composite comme les berlinoises et similaires. Les pieux sont utilisés aussi comme poteaux préfondés pour être intégrés à la structure du bâtiment qu’ils supportent.

Tirants d'ancrage

Un tirant d’ancrage est un dispositif capable de transmettre les forces de traction qui lui sont appliquées à une couche de sol résistant en prenant appui sur la structure à ancrer. Un tirant est dit provisoire si sa durée d’utilisation est inférieure à deux ans, permanent dans l’autre cas.

Ouvrages

Ouvrages routiers

De nombreux ouvrages routiers font appel aux techniques développées par Soletanche Bachy : tunnels, tranchées couvertes, viaducs, ...


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :