Références

Centrale frigorifique Climespace

FRANCE, 2005

Fondations spéciales et reprise en sous-oeuvre pour une centrale frigorifique sous le Palais de Tokyo à Paris

Dans le cadre de ses usines de “froid” ou “climatisation”, la société Climespace a créé une centrale frigorifique dans les sous-sols du Palais de Tokyo à Paris. Solétanche Bachy s’est vu confier les travaux de fondations spéciales pour approfondir de 4 m le sous-sol existant et permettre la construction de l’ouvrage.




La centrale
Cette centrale comporte plusieurs ouvrages liés entre eux :
- l’ouvrage de prise d’eau en Seine et l’ouvrage de rejet situé sur le quai,
- deux conduites d’amenée d’eau jusqu’au bac de pompage,
- la conduite de rejet vers l’ouvrage de rejet,
- le bac de pompage situé sous le “déambulatoire” du Palais de Tokyo parallèle à l’avenue de New York,
- la centrale proprement dite située sous l’emprise partielle du sous-sol existant.

La présence d’anciennes fondations, la hauteur limitée et l’exiguïté des sous-sols existants du Palais de Tokyo ont impliqué une attention de tous les instants à l’environnement.
L’ouvrage est situé près de la Seine avec la présence d’alluvions modernes et anciennes de caractéristiques plutôt médiocres et une nappe dont le niveau est très proche de celui de la Seine.
Une enceinte étanche pour le soutènement provisoire de la fouille a d’abord été réalisée, avant le voile définitif de l’usine, constituée d’une microberlinoise “jointive” ancrée par 1 ou 2 lits de clous forés provisoires. Les poteaux existants du Palais de Tokyo ont été repris en sous-œuvre par des micropieux avec vérinage, complétés par des poteaux béton définitifs sur la hauteur du sous-sol.
Le futur radier étanche de l’usine, soumis aux sous-pressions de la nappe phréatique, a été ancré par des micropieux travaillant en traction.
Pour l’espace nécessaire à la création du bac de pompage, une fouille en paroi moulée de 0,80 m d’épaisseur a été réalisée, avec tirants, butons provisoires, dalle et radier définitifs constituant une enceinte étanche en phase provisoire et définitive.

500.pdf


Techniques

Autres soutènements

Un écran de soutènement est une structure élancée, permettant d’exécuter une excavation verticale. Contrairement aux murs de soutènement, le poids d’un écran joue un rôle mineur dans sa capacité à équilibrer les poussées.

Paroi moulée

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut être aussi utilisée.

Pieux Micropieux

Un pieu est défini comme un élément structurel placé dans le sol pour transférer des actions et limiter des déformations, et dont le rapport d’élancement n’est pas limité.
Les fûts des pieux peuvent être rectiligne uniforme, télescopique, élargi et à base élargie.
Les pieux sont soit isolés, soit groupés. Ils peuvent aussi former un mur de soutènement de type rideau mixte, pieux jointifs, pieux sécants, rideau composite comme les berlinoises et similaires. Les pieux sont utilisés aussi comme poteaux préfondés pour être intégrés à la structure du bâtiment qu’ils supportent.

Tirants d'ancrage

Un tirant d’ancrage est un dispositif capable de transmettre les forces de traction qui lui sont appliquées à une couche de sol résistant en prenant appui sur la structure à ancrer. Un tirant est dit provisoire si sa durée d’utilisation est inférieure à deux ans, permanent dans l’autre cas.

Ouvrages

Fouilles urbaines

Les grandes fouilles urbaines sont l'un des domaines de prédilection de Soletanche Bachy. Elles permettent de réaliser des sous-sols d'immeubles qui serviront de fondations, mais aussi de construire des parkings souterrains, des voies de circulation enterrées, des bassins d'orage, ...

Réhabilitation d'ouvrages et reprise en sous-oeuvre

Il s'agit de réparer des fondations dont la dégradation ou l'insuffisance met en péril la construction qu'elles supportent, ou de préparer une construction à une destination nouvelle.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :