Références

Complexe Hôtelier du Larvoto

MONACO, 2003

Réalisation des fondations profondes sur un terre plein gagné sur la mer constitué de remblais très ouverts et d'enrochements

L'opération du "Complexe hôtelier du LARVOTTO" est située sur le terre-plein du LARVOTTO à MONACO, à la limite de la frontière franco-monégasque.

L'accès au site s'effectue par l'Avenue Princesse Grace.
La superficie du terrain est de 5 hectares environ sur lequel est déjà construit le Sporting d'été de Monte Carlo. Le projet s'inscrit dans la partie Est de la presqu'île sur toute sa longueur du Nord au Sud sur une emprise au sol de 23 000 m2.



Description des travaux
Lot 3B - Fondations - comprenant un soutènement du type berlinoise en partie ouest, les terrassements généraux et les fondations profondes : barrettes sous la zone hôtel, pieux sous les zones parking et micropieux dans les zones critiques et difficiles d'accès.

Géologie du site et difficultés géotechniques
La stratigraphie des terrains rencontrés est la suivante :
- Remblais du terre-plein très ouverts constitués de blocs calcaire et d'enrochements massifs de +1,50 NGM à -12,00 NGM moyen.
- Sables et Graviers sur 8 à 10 m.
- Substratum de type Marno calcaire du crétacé pour terrain d'ancrage.

Travaux de berlinoise
La première phase des travaux a consisté en l'exécution d'une paroi de soutènement berlinoise constituée de micropieux réalisés avec la méthode ODEX avec tubage perdu pour le passage des blocs.
Les tirants à barres HA32 ont été réalisés avec sacs dans la partie d'ancrage pour s'affranchir des pertes de coulis de scellement dans les remblais. Le béton projeté B25 a été réalisé en voie sèche après mise en place d'un ferraillage constitué de panneaux de treillis soudés.

Travaux de barrettes de fondations
Après purge des gros blocs et pré-injections des terrains ouverts de couverture, des murettes guides de dimensions en plan importantes ont été réalisées afin de permettre :
- une bonne réserve de boue de forage (compensation des pertes),
- le passage lors du forage d'enrochements de plus d'un mètre.
Les barrettes ont été réalisées avec deux outillages de benne mécanique avec utilisation de trépans lourds pour destruction des gros blocs calcaires de tête et réalisation de l'ancrage dans le calcaire marneux du crétacé.

Travaux de pieux de fondations
Des moyens importants ont été mis en œuvre pour réaliser les purges préalables sur les 14 premiers mètres. Les blocs ont été détruits suivant les zones soit par trépannage à l'abri de tubages vibrofonçés, soit par foration de défonçage au droit des appuis avec marteaux fond de trou et tarières spéciales renforcées. Les pieux ont été réalisés par la suite à l'aide de 2 outillages Starsol 12000 et 1 outillage Starsol 20000 pour les diamètres 1000 à 24 m de profondeur.

439.pdf


Techniques

Autres soutènements

Un écran de soutènement est une structure élancée, permettant d’exécuter une excavation verticale. Contrairement aux murs de soutènement, le poids d’un écran joue un rôle mineur dans sa capacité à équilibrer les poussées.

Pieux Micropieux

Un pieu est défini comme un élément structurel placé dans le sol pour transférer des actions et limiter des déformations, et dont le rapport d’élancement n’est pas limité.
Les fûts des pieux peuvent être rectiligne uniforme, télescopique, élargi et à base élargie.
Les pieux sont soit isolés, soit groupés. Ils peuvent aussi former un mur de soutènement de type rideau mixte, pieux jointifs, pieux sécants, rideau composite comme les berlinoises et similaires. Les pieux sont utilisés aussi comme poteaux préfondés pour être intégrés à la structure du bâtiment qu’ils supportent.

Tirants d'ancrage

Un tirant d’ancrage est un dispositif capable de transmettre les forces de traction qui lui sont appliquées à une couche de sol résistant en prenant appui sur la structure à ancrer. Un tirant est dit provisoire si sa durée d’utilisation est inférieure à deux ans, permanent dans l’autre cas.

Ouvrages

Bâtiments

Fonder une construction, c'est lui donner l'assise nécessaire pour qu'elle ne subisse que les tassements minimes qu'elle peut tolérer. On parle de fondations spéciales dès lors qu'un socle à faible profondeur réalisable avec des moyens ordinaires n'est pas suffisant

Fouilles urbaines

Les grandes fouilles urbaines sont l'un des domaines de prédilection de Soletanche Bachy. Elles permettent de réaliser des sous-sols d'immeubles qui serviront de fondations, mais aussi de construire des parkings souterrains, des voies de circulation enterrées, des bassins d'orage, ...


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :