Références

Emissaire S.A.R. aval

FRANCE, 2009

Réhabilitation d’un émissaire d’assainissement par injections de collage

A l’occasion d’une campagne d’auscultation, d’importants désordres ont été détectés sur le SAR, l’émissaire d’assainissement Sèvres Achères branche de Rueil (diamètre 3,75 m). Le SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne) a confié à Soletanche Bachy les travaux d’injections de collage pour réhabiliter la partie aval de l’émissaire. Ces travaux d’injections de collage concernent près de deux kilomètres de réseau, situés dans un quartier résidentiel de Rueil-Malmaison (92).



La méthode
Les injections dites de “collage” sont destinées à combler les vides existant à l’extrados du revêtement c'est-à-dire l’interface des maçonneries et du terrain encaissant (alluvions ou craie Sénonienne selon les zones). Elles doivent permettre également un effet de régénération, en traitant localement les maçonneries et le terrain immédiatement au contact de la structure lorsque les porosités sont importantes. La conception du traitement de régénération par injection de coulis se base sur des auréoles de 8 forages répartis sur 360° et espacées de 1,25 m, ce qui constitue un maillage de 0,54 forages par mètre carré. Les forages traversent la maçonnerie, c'est-à-dire 60 à 70 cm de profondeur et sont injectés à “trous ouverts” sous faible pression. Les injections sont réalisées en 2 passes si nécessaire, à 48 heures d’intervalles. Le logiciel SPICE (Système de Production en Injection et de Contrôle Embarqué), développé par Soletanche Bachy, pilote le système d’acquisition et de régulation des paramètres d’injection.

Les travaux
Les travaux d’injection se sont déroulés à l’intérieur de l’émissaire, à 70 m sous terre. Au préalable, l’émissaire a été mis à sec, ce qui a impliqué la déviation de 320 000 m3 d’eaux usées et l’installation d’une conduite à l’intérieur du SAR pour acheminer jusqu’à l’usine d’Achères 20 000 m3 qui ne peuvent être déviés. 8 000 points d’injection ont été nécessaires, répartis en 4 zones distinctes, sur un linéaire total de 1 324 mètres. La perforation a été réalisée à l’aide de marteaux perforateurs pneumatiques. Trois emprises de chantier ont été nécessaires pour placer les centrales et les presses d’injection (insonorisées) au plus près possible des points de traitement. Les presses d’injection en surface étaient parfois situées à plus d’un kilomètre de certains points d’injection dans l’émissaire. Cette contrainte a exigé l’emploi d’un additif afin de fluidifier le coulis en diminuant sa viscosité et éviter de boucher les conduites d’injection.

532.pdf


Techniques

Injections

L'injection dans un sol ou une structure (maçonnerie) au travers de forages, d'un produit pompable se rigidifiant par la suite (coulis), permet d'étancher et/ou de consolider ce sol ou cette structure par remplissage des vides. Les coulis peuvent remplir les vides du sol, les fissures d'une roche, les vides de dissolution (on parle alors d'injection de fissure, d'imprégnation, de remplissage) et/ou pénétrer avec déplacement du terrain par refoulement ou fracturation (on parle alors d'injection de compactage ou injection solide, voir chapitre dédié, et d'injection par claquages). L'injection avec déplacement peut être utilisée pour limiter les déformations d'ouvrage pouvant être engendrées par les excavations (galeries et tunnels, grandes fouilles urbaines etc.), on parle alors d'injection de compensation (des tassements), voir chapitre dédié.

Ouvrages

Assainissement

Le groupe Soletanche Bachy intervient très largement dans le domaine de l'assainissement.

Réhabilitation d'ouvrages et reprise en sous-oeuvre

Il s'agit de réparer des fondations dont la dégradation ou l'insuffisance met en péril la construction qu'elles supportent, ou de préparer une construction à une destination nouvelle.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :