Références

Isséane

FRANCE,

Fondations profondes pour une usine de traitement et de valorisation des ordures ménagères.

L’usine enterrée Isséane pour le tri et l'incinération des ordures ménagères d’Issy-les-Moulineaux a nécessité d’importants travaux de fondations profondes. Une fouille de 400 x 100 m a du être réalisée dans un espace urbain et réduit (situé entre le quai Franklin Roosevelt, des existants et des voies SNCF) pour accueillir le bâtiment qui atteint 21 m de hauteur et 31 m de profondeur pour la partie enterrée.


Les travaux du lot 2 (fondations), pilotés par Solétanche Bachy, ont duré 15 mois et comprennent la réalisation de plus 80 000 m2 de paroi moulée de 0,60 à 1,50 m d’épaisseur à 50 m de profondeur, 400 pieux de fondation, 35 000 m2 de jupes injectées à 71 m de profondeur, 231 tirants provisoires, de radiers injectés dans les craies, de fonds étanches en jet grouting et d’un rabattement de l’ordre de 250 m3/h pour permettre l’assèchement des fouilles du projet, à une profondeur maxi de 31 m, soit 25 à 30 m sous le niveau de la Seine.

Le succès du chantier est passé par la maîtrise de plusieurs points fondamentaux :
- La maîtrise de l’eau de la nappe.
Il importait de ne pomper que des débits raisonnables dans chacune des grandes fouilles, dont celle de l’usine qui était terrassée à 32 m de profondeur, sous 27 m de charge d’eau. Les besoins du chantier en eau industrielle ont été prélevés sur les pompages.
- La maîtrise de la verticalité des ouvrages.
Parois et poteaux préfondés étaient soumis à de très faibles tolérances de verticalité en rapport avec l’installation des équipements de l’usine. Les objectifs ont été tenus grâce à la mise en oeuvre des dernières évolutions techniques en matière d’équipements électroniques de contrôles embarqués sur les outillages de forage.
- La maîtrise de l’environnement.
Les travaux de fondations ont dû être réalisés sur la totalité des plages horaires disponibles : travail 24h/24h sur 5 jours par semaine. Une étude acoustique préalable a été établie et des enregistrements ont été faits tout au long des travaux pour maîtriser la
nuisance sonore.

Pour en savoir plus sur ce chantier

498.pdf


Techniques

Injections

L'injection dans un sol ou une structure (maçonnerie) au travers de forages, d'un produit pompable se rigidifiant par la suite (coulis), permet d'étancher et/ou de consolider ce sol ou cette structure par remplissage des vides. Les coulis peuvent remplir les vides du sol, les fissures d'une roche, les vides de dissolution (on parle alors d'injection de fissure, d'imprégnation, de remplissage) et/ou pénétrer avec déplacement du terrain par refoulement ou fracturation (on parle alors d'injection de compactage ou injection solide, voir chapitre dédié, et d'injection par claquages). L'injection avec déplacement peut être utilisée pour limiter les déformations d'ouvrage pouvant être engendrées par les excavations (galeries et tunnels, grandes fouilles urbaines etc.), on parle alors d'injection de compensation (des tassements), voir chapitre dédié.

Jet grouting

Le procédé jet grouting consiste à déstructurer un sol en profondeur à l’aide d’un jet haute pression (classiquement de 20 à 40 MPa) dans un forage et à mélanger le sol érodé avec un coulis autodurcissant pour former des colonnes, panneaux et autres structures dans le terrain. Il est caractérisé par une substitution plus ou moins importante du sol en place, fonction de la nature du sol, de la technique utilisée, et de l'objectif à atteindre. Dans les terrains granulaires le jet haute pression disperse les grains par érosion, dans un sol cohérent le jet découpe des morceaux plus ou moins gros d'argile. La haute pression est nécessaire pour obtenir l'énergie cinétique nécessaire du jet au travers d'une buse de petit diamètre. Lors de la réalisation du jet grouting, les excédents de matériau (mélange sol, eau et ciment) sont récupérés en surface pour évacuation en décharge.

Paroi moulée

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut être aussi utilisée.

Pieux Micropieux

Un pieu est défini comme un élément structurel placé dans le sol pour transférer des actions et limiter des déformations, et dont le rapport d’élancement n’est pas limité.
Les fûts des pieux peuvent être rectiligne uniforme, télescopique, élargi et à base élargie.
Les pieux sont soit isolés, soit groupés. Ils peuvent aussi former un mur de soutènement de type rideau mixte, pieux jointifs, pieux sécants, rideau composite comme les berlinoises et similaires. Les pieux sont utilisés aussi comme poteaux préfondés pour être intégrés à la structure du bâtiment qu’ils supportent.

Tirants d'ancrage

Un tirant d’ancrage est un dispositif capable de transmettre les forces de traction qui lui sont appliquées à une couche de sol résistant en prenant appui sur la structure à ancrer. Un tirant est dit provisoire si sa durée d’utilisation est inférieure à deux ans, permanent dans l’autre cas.

Ouvrages

Bâtiments

Fonder une construction, c'est lui donner l'assise nécessaire pour qu'elle ne subisse que les tassements minimes qu'elle peut tolérer. On parle de fondations spéciales dès lors qu'un socle à faible profondeur réalisable avec des moyens ordinaires n'est pas suffisant

Fouilles urbaines

Les grandes fouilles urbaines sont l'un des domaines de prédilection de Soletanche Bachy. Elles permettent de réaliser des sous-sols d'immeubles qui serviront de fondations, mais aussi de construire des parkings souterrains, des voies de circulation enterrées, des bassins d'orage, ...


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :