Références

Métro de Bangkok - Blue Line

THAILANDE, 1997 - 2000

Réalisation de 9 stations et ouvrages associés pour la 1ère ligne de métro de Bangkok

Dans le cadre de la réalisation du 1er tronçon de la 1ère ligne de métro souterrain de Bangkok, le projet de la Blue Line comprend la construction de 20 kms de tunnel avec 18 stations, 1 dépôt et un certain nombre de puits de ventilation et d'intervention.
Ce projet est scindé en 2 routes, l'une dite Nord et l'autre Sud.

Dans le cadre de la réalisation des ouvrages de fondations, SBB JV (association à hauteur de 66% pour Solétanche Bachy) s'est vu confier la réalisation de 9 stations y compris ouvrages annexes.

Les conditions géologiques (nappe à 3 m, présence d'argiles molles et de sables sous nappe) ont nécessité les travaux suivants : - Réalisation de parois moulées périphériques d'épaisseur et de profondeur variables de façon à assurer à la fois les fonctions de soutènement définitif, coupure étanche et reprise des charges verticales. - Réalisation de poteaux préfondés et/ou barrettes dans l'axe des stations pour une reprise complémentaire des charges verticales. - Réalisation en jet grouting des bouchons d'entrée et de sortie des tunneliers dans les différentes stations.

Les conditions particulières d'exécution de tels ouvrages en centre ville sans coupure de circulation ont imposé un travail par demi-station et la réalisation de travaux spécifiques tels que:
- L'exécution sur la station de Silom d'une paroi composite béton/profilé à 45 m de profondeur. Cette technique consiste à mettre en place des profilés métalliques interconnectés sur toute la longueur de l'ouvrage en lieu et place des cages d'armatures traditionnelles. Dans le cas particulier de Silom, les profilés ont une largeur de 900 mm (à comparer avec l'épaisseur de la perforation de 1 200 mm) et sont à équiper jusqu'à 45 m de profondeur.
- L'exécution de travaux de paroi sous hauteur limitée à 6 m.
- L'exécution, à une profondeur de 60 m, de barrettes de reprise en sous-oeuvre des passages supérieurs autoroutiers.
- L'exécution en paroi moulée de puits de 7 m de diamètre intérieur en emprise très réduite et excavés à 25 m de profondeur.

L'ensemble des différentes contraintes (géologiques, planning et qualité) a imposé de mettre en oeuvre simultanément 6 ateliers de paroi, 2 ateliers de pieux et 3 ateliers de jet grouting, avec à pleine charge 700 personnes assurant la production de :
• 3 bennes à câbles KL 1000 et 1200,
• 3 outillages KS 3000 équipés de benne hydrauliques 1000 et 1200,
• 2 outillages de pieux Ø 1 500 et 1 800 mm,
• 3 outillages de jet type CMV et pompes Techniwell,
• le bétonnage de 2 000 m3 de béton/jour en pointe.

L'ensemble des outillages benne hydraulique KS 3000 était équipé du système d'acquisition en temps réel des déviations de l'outil de perforation, afin de garantir le 0,5% de tolérance de verticalité.
De même, et afin de tenir compte de la géométrie particulière des panneaux de paroi moulée dont la longueur maximum était de 4,50 m, des outils de perforation spécifiques ont été construits. Ainsi les KS 3000 étaient équipés de benne de 4,20 m d'ouverture permettant de mieux garantir non seulement la verticalité des parois mais également le respect de la production et ses contraintes de réalisation d'1 panneau en 24 heures.

De plus, la station de Silom et la réalisation des appuis de reprise en sousoeuvre des fly-overs imposant de travailler sous hauteur limitée à 6,00 m, un outillage spécifique “KS 3000 Court” a été construit pour le chantier permettant : - d'excaver des parois moulées et des barrettes sous une hauteur de 6,00 m, - d'effectuer cette excavation en garantissant 0,5% de verticalité jusqu'à 60 m de profondeur.

380.pdf


Techniques

Jet grouting

Le procédé jet grouting consiste à déstructurer un sol en profondeur à l’aide d’un jet haute pression (classiquement de 20 à 40 MPa) dans un forage et à mélanger le sol érodé avec un coulis autodurcissant pour former des colonnes, panneaux et autres structures dans le terrain. Il est caractérisé par une substitution plus ou moins importante du sol en place, fonction de la nature du sol, de la technique utilisée, et de l'objectif à atteindre. Dans les terrains granulaires le jet haute pression disperse les grains par érosion, dans un sol cohérent le jet découpe des morceaux plus ou moins gros d'argile. La haute pression est nécessaire pour obtenir l'énergie cinétique nécessaire du jet au travers d'une buse de petit diamètre. Lors de la réalisation du jet grouting, les excédents de matériau (mélange sol, eau et ciment) sont récupérés en surface pour évacuation en décharge.

Paroi moulée

Une paroi moulée est un écran en béton armé moulé dans le sol. La stabilité de la tranchée pendant les opérations de forage, de ferraillage et de bétonnage est obtenue avec un fluide de perforation appelé boue. La boue est fabriquée avec de la bentonite. Elle forme sur les parois de l’excavation un dépôt étanche appelé cake qui lui permet de ne pas percoler dans le terrain et d’assurer la pression hydrostatique qui s’oppose à l’éboulement des parois. Une boue fabriquée avec des polymères peut être aussi utilisée.

Pieux Micropieux

Un pieu est défini comme un élément structurel placé dans le sol pour transférer des actions et limiter des déformations, et dont le rapport d’élancement n’est pas limité.
Les fûts des pieux peuvent être rectiligne uniforme, télescopique, élargi et à base élargie.
Les pieux sont soit isolés, soit groupés. Ils peuvent aussi former un mur de soutènement de type rideau mixte, pieux jointifs, pieux sécants, rideau composite comme les berlinoises et similaires. Les pieux sont utilisés aussi comme poteaux préfondés pour être intégrés à la structure du bâtiment qu’ils supportent.

Ouvrages

Métros

Soletanche Bachy a participé à la réalisation de la plupart des métros dans le monde avec des travaux de consolidation de sols par injection, de tranchées couvertes en parois moulées, de tunnels et d'ouvrages souterrains.

Ouvrages ferroviaires

De nombreux ouvrages ferroviaires font appel aux techniques développées par Soletanche Bachy : tunnels, tranchées couvertes, gares souterraines, viaducs, ...

Puits

Les puits circulaires en paroi moulée ont connu leur réel développement dès que les outillages modernes ont permis d'assurer une verticalité des parois telle que le cylindre ainsi réalisé puisse être considéré comme autostable, c'est à dire sans qu'il soit nécessaire de le stabiliser par des tirants, des butons ou des anneaux de béton armé.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :