Références

Montrouge ZAC du Nord

FRANCE, 1998

Injection gravitaire de mortier pour comblement de carrière avant réalisation de pieux.

En bordure du périphérique porte d'Orléans, s'est construit un ensemble immobilier de bureaux et habitations. Ces bâtiments comportent plusieurs niveaux de sous-sol et sont fondés sur pieux béton. Préalablement aux travaux de fondations par pieux est effectuée une consolidation des carrières de calcaire, par injection gravitaire de mortier de sablon et de ciment, puis clavage du ciel des carrières. Ce traitement, effectué selon les prescriptions de l’Inspection Générale des Carrières, doit permettre de repérer et traiter les vides de carrières et les fontis éventuels.

Les travaux
Le planning des travaux étant très serré, il a été nécessaire de mettre en place deux machines de forage. La centrale de fabrication et d'injection de mortier a été implantée sur le site. Les travaux de démolition des bâtiments mitoyens se sont déroulés simultanément aux travaux de forage.
Les terrains rencontrés étaient des remblais de démolition, des marnes et du calcaire de Saint-Ouen. Les forages ont été réalisés au tricone, à l'eau et ont été équipés de tubes lisses, crépinés en gueule de brochet en partie basse. Une recherche des galeries de carrière a permis le barrage aux limites de la parcelle à l'aide de grave ciment après réalisation de forages en gros diamètre.
Les autres forages ont ensuite été remplis gravitairement à l'aide d'un mortier de sablon et de ciment faiblement dosé en ciment (150 kg/m3).
Après la fin du remplissage (résurgence de mortier par l'espace annulaire du forage), un clavage a été réalisé sous faible pression (5 à 8 bar) à l'aide d'un obturateur simple.

341.pdf


Techniques

Injections

L'injection dans un sol ou une structure (maçonnerie) au travers de forages, d'un produit pompable se rigidifiant par la suite (coulis), permet d'étancher et/ou de consolider ce sol ou cette structure par remplissage des vides. Les coulis peuvent remplir les vides du sol, les fissures d'une roche, les vides de dissolution (on parle alors d'injection de fissure, d'imprégnation, de remplissage) et/ou pénétrer avec déplacement du terrain par refoulement ou fracturation (on parle alors d'injection de compactage ou injection solide, voir chapitre dédié, et d'injection par claquages). L'injection avec déplacement peut être utilisée pour limiter les déformations d'ouvrage pouvant être engendrées par les excavations (galeries et tunnels, grandes fouilles urbaines etc.), on parle alors d'injection de compensation (des tassements), voir chapitre dédié.

Ouvrages

Vides et carrières

De nombreuses techniques d'injection ont été développées pour pouvoir construire des ouvrages sur des vides d'origines karstiques (dissolutions) ou humaines (carrières).


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :