Références

Port de Ngqura - Phases 1 et 2

AFRIQUE DU SUD, 2008-2009

Ecrans étanches en paroi au coulis et en béton plastique pour permettre la construction d’un mur de quai

Situé à l’embouchure de la rivière Coega, à 20 km de Port Elisabeth, le port de Ngqura (ou Coega) est destiné à devenir le 8ème port commercial d’Afrique du Sud. Dura Solétanche Bachy a réalisé des parois étanches pour permettre l’excavation et la construction des murs de quai.

La phase 1 du projet s’est déroulée en 2003. Une enceinte étanche de 1 350 m de long a alors été réalisée dans une zone remblayée pour permettre la construction d’un premier quai. La Phase 2 du projet comprend la construction d’une nouvelle enceinte étanche de 1 800 m pour construire le prolongement du quai (350 m).

L’enceinte étanche des deux phases encercle la future excavation en gradins prévue jusqu’à 18 m de profondeur. Descendue jusqu’au toit du rocher, et complétée par un dispositif de pompage, la paroi permet un terrassement à l’abri de la nappe. Elle est de forme ovoïde et composée de 2 cellules séparées par une coupure étanche transversale permettant d’isoler les deux cellules et de commencer les travaux d’excavation indépendamment de l’achèvement des travaux de paroi. La paroi de la phase 2 se referme sur le quai existant en recoupant un noyau d’argile mis en place lors des travaux de la phase 1.
La paroi de la phase 1 a été excavée à l’aide de bennes hydrauliques KS et en utilisant un coulis de type Slagsol (coulis écologique permettant d’utiliser des laitiers de fonderies en tant que liant).
La rencontre de conditions géologiques très différentes a impliqué une excavation à l’hydrofraise pour la phase 2 et l’utilisation de béton plastique.
La paroi est exécutée par panneaux primaires de 3,60 m de large, puis par panneaux secondaires dans les intervalles de 2,50 m, mordant sur les primaires.
L’épaisseur de la paroi est de 0,60 m et sa perméabilité de l’ordre de 10-8 m/s à 28 jours.

529.pdf


Techniques

Rabattement étanchement

Les problèmes liés à la présence d'eau dans le sol sont parmi les plus complexes rencontrés en géotechnique. Lors de l'établissement d'un projet, les choix techniques doivent permettre de déterminer les éventuelles coupures étanches (écran, injection, ...) à mettre en place, les moyens de pompage (puits, pointes filtrantes, ...) et de contrôle (piézomètres).

Ouvrages

Ouvrages maritimes

Qu’ils soient exécutés par voie terrestre ou nautique, les ouvrages maritimes et fluviaux font appel à des techniques et à un savoir-faire spécifiques, dont Soletanche Bachy et sa filiale Balineau spécialisée en travaux nautiques ont une longue expérience.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :