Références

Terminal Cuenca del Plata

URUGUAY, 2009

Réalisation en entreprise générale d’une extension du terminal portuaire Cuenca del Plata

Soletanche Bachy, en groupement avec Saceem, s’est vu confier la réalisation clef en main de l’extension du terminal de conteneurs Cuenca del Plata dans le port de Montevideo. Les travaux consistent en une extension du quai existant, soit un nouveau quai danois de 350 m de long, 35 m de large et 14,5 m de tirant d'eau, et un agrandissement de 85 000 m² de l’aire de stockage des conteneurs.



Renforcement du quai existant
Des colonnes de jet grouting ont tout d’abord été réalisées pour renforcer les fondations du quai existant, construit il y a presque 100 ans. Un rideau de palplanches a également été mis en place en extrémité du quai pour éviter tout risque d’affouillement lors des phases de dragage.

Zone de stockage
La zone de stockage a été gagnée sur la mer grâce à 1 millions m3 de sable coquillé dragué dans le Rio de la Plata, puis amélioré par vibroflottation. En outre, 120 000 mètres de drains ont été mis en place pour achever la consolidation de la banquette d’argile qui ne peut être draguée le long de l’existant.

Extension du quai
Le principe du quai danois, c’est à dire une dalle béton sur pieux, a été choisi pour l’extension du quai, en raison de sa géométrie peu invasive et d’une interface facile avec le quai existant. Le nouveau quai comporte 4 lignes de 60 pieux métalliques battus de 1 000 et 1 100 mm de diamètre.

Une méthode adaptée
La méthode constructive choisie permet de ne pas perturber l’exploitation du Port. Toutes les phases de construction ont été réalisées depuis une plate-forme mobile, cheminant sur les pieux du quai. Une plate-forme spéciale a été conçue : sans boulonnage ni fixation, mais ‘‘posée’’ sur les pieux, elle est capable de se mouvoir en moins de 3 heures. Les pieux sont tout d’abord vibrofoncés, puis battus au refus au moyen d’un marteau hydraulique de 10 tonnes. Une fois les pieux arasés à leur cote définitive, la plate-forme peut être déplacée d’une ligne. L’ossature du quai est ensuite constituée par des poutres et des dalles préfabriquées. Dernière étape, les équipes de génie civil ont coulé le quai définitif avant d’installer les apparaux et de rendre le quai à l’exploitant.

533.pdf


Techniques

Amélioration de sol

Les techniques d’amélioration des sols consistent à modifier les caractéristiques d’un sol par une action physique (vibrations par exemple) ou par l’inclusion dans le sol ou le mélange au sol d’un matériau plus résistant, dans le but de :
- augmenter la capacité portante et/ou la résistance au cisaillement,
- diminuer les tassements, tant absolus que différentiels, et le cas échéant les accélérer,
- diminuer ou éliminer le risque de liquéfaction en cas de tremblement de terre ou de vibrations importantes.

Génie Civil

Quelle que soit la taille du chantier, et à la seule condition qu’il comporte une part significative de travaux dans le sol, Soletanche Bachy prend en charge la réalisation complète d’un ouvrage, incluant la conduite générale des travaux, le terrassement, les fondations, le génie civil, ainsi que tous les corps d’état.

Jet grouting

Le procédé jet grouting consiste à déstructurer un sol en profondeur à l’aide d’un jet haute pression (classiquement de 20 à 40 MPa) dans un forage et à mélanger le sol érodé avec un coulis autodurcissant pour former des colonnes, panneaux et autres structures dans le terrain. Il est caractérisé par une substitution plus ou moins importante du sol en place, fonction de la nature du sol, de la technique utilisée, et de l'objectif à atteindre. Dans les terrains granulaires le jet haute pression disperse les grains par érosion, dans un sol cohérent le jet découpe des morceaux plus ou moins gros d'argile. La haute pression est nécessaire pour obtenir l'énergie cinétique nécessaire du jet au travers d'une buse de petit diamètre. Lors de la réalisation du jet grouting, les excédents de matériau (mélange sol, eau et ciment) sont récupérés en surface pour évacuation en décharge.

Pieux Micropieux

Un pieu est défini comme un élément structurel placé dans le sol pour transférer des actions et limiter des déformations, et dont le rapport d’élancement n’est pas limité.
Les fûts des pieux peuvent être rectiligne uniforme, télescopique, élargi et à base élargie.
Les pieux sont soit isolés, soit groupés. Ils peuvent aussi former un mur de soutènement de type rideau mixte, pieux jointifs, pieux sécants, rideau composite comme les berlinoises et similaires. Les pieux sont utilisés aussi comme poteaux préfondés pour être intégrés à la structure du bâtiment qu’ils supportent.

Ouvrages

Ouvrages maritimes

Qu’ils soient exécutés par voie terrestre ou nautique, les ouvrages maritimes et fluviaux font appel à des techniques et à un savoir-faire spécifiques, dont Soletanche Bachy et sa filiale Balineau spécialisée en travaux nautiques ont une longue expérience.


Voyage au coeur de l'ingénierie de pointe

Découvrez notre monde de savoir et de réalisations par :