03/02/2018

BOREAL

Dans sa chronique "Futur proche", France Inter met à l’honneur le projet BOREAL.



Le projet BOREAL, c'est quoi ?

Bio-renforcement des OuvRagEs hydrAuLiques en remblais.
(projet labellisé par le pôle de compétitivité Axelera (Chimie et Environnement), financé par le FUI (Fond Unique Interministériel)

Soletanche Bachy réalise et coordonne le projet BOREAL en collaboration avec les deux premiers producteurs français d’énergie hydroélectrique – EDF (Electricité de France) et CNR (Compagnie Nationale du Rhône). Il vise le développement d’un nouveau procédé de bio-calcification appliqué aux digues en charge, en vue de les sécuriser contre des risques liés aux séismes et à l’érosion interne.

Le projet est réalisé en partenariat avec des laboratoires universitaires de Grenoble (IGE, 3SR) et d’Angers (Dpt Microbiogéologie) ainsi qu’avec deux PME en charge des essais de caractérisation mécaniques et environnementaux, respectivement GeophyConsult et Enoveo. Il a commencé en 2014 et se termine fin 2018. Les 2 premières années ont été dédiées aux essais de laboratoire et de dimensionnement. En ce moment, des essais d’injection en conditions réelles de mise en œuvre sont effectués par Soletanche Bachy sur des modèles physiques installés au laboratoire CACOH (Centre d’Analyse Comportementale des Ouvrages Hydrauliques) de la CNR à Lyon. Les essais consistent à injecter des portions de digues à échelle 1 constituées de différents matériaux granulaires, sous charge hydraulique constante induisant un écoulement permanent au cours de l’injection. Les résultats sont évalués par des mesures géo-physiques et des essais pénétrométriques in situ, puis par des observations et des échantillonnages au moment de l’ouverture du modèle physique. Les résultats obtenus au cours des trois premières séries d’essais en modèles physiques sont très encourageants.

La CNR a organisé le 25 janvier une visite de presse du CACOH pour présenter l’activité du centre et l’illustrer par une présentation des modèles physiques en cours dont celui sur BOREAL.

Ne manquez pas la chronique du vendredi 23 février
(cliquez sur l'image)